L'esprit Montessori

 

Maria Montessori, au début du XXe siècle, découvre qu'en proposant un matériel adapté et en laissant l'enfant libre de choisir son activité, celui-ci est capable d'apprendre par lui-même et à son rythme. 

 

Les activités sensorielles et de vie pratique qui sont proposées aux enfants les préparent aux apprentissages ultérieurs jusqu’à l’abstraction (écriture, lecture, mathématiques, géométrie, grammaire). L’enfant encouragé dans un travail individuel n’est ni jugé ni interrompu ce qui lui permet de développer ses capacités de concentration et sa confiance en lui.

   

 

L’ambiance est préparée pour l’enfant, elle est simple, calme, esthétique et protectrice. Dans cet environnement adapté à sa taille et à sa force, l’enfant peut évoluer de façon autonome. Le matériel est  rangé sur des étagères, à sa portée. Chaque objet a une place définie, ce souci de l’ordre correspond à un besoin du jeune enfant et génère chez lui un sentiment de sécurité.

 

Le matériel pédagogique est unique, il évite de se comparer et permet un meilleur développement de l’estime de soi.

 

La possibilité de choisir une activité en fonction de son intérêt, de pouvoir manipuler, s’entrainer et s’autocorriger dans un cadre sécurisant, procure à l’enfant un sentiment de satisfaction et une motivation garants de ses futurs apprentissages.

 

L’éducateur Montessori prépare l’ambiance, son observation est primordiale car elle lui permet de  présenter le matériel  à l’enfant en respectant son rythme et en repérant  chez lui les périodes sensibles.

 

 

 

 

 

Bibliographie :

 

L'enfant, Maria Montessori

L'esprit absorbant de l'enfantMaria Montessori

La pédagogie scientifique; t. I , II et III, Maria Montessori


Réagir

CAPTCHA